Louis Lecoin : pour une loi sur l’objection de conscience

 

 


A propos de la liberté

"Le monde ne sera sauvé, s'il peut l'être, que par des "insoumis". Sans eux, c'en est fait de notre civilisation, de notre culture, de ce que nous aimions et qui donnait à notre présence sur terre une justification secrète." André Gide

 

VEILLE DE PLANÈTE LIBERTÉS

 

pour ne pas les oublier

La responsabilité des États

JOURNALISTES ASSASSINES

Journalistes et travailleurs des médias assassinés

ACTES EXEMPLAIRES

Combats pour la conquête des libertés

Documentaires, films

Droits de l'homme et organisations internationales

TEXTES FONDATEURS DES Droits de l'homme

ONG. Institutions nationales et internationales

La Cour Pénale Internationale

Crimes contre l'humanité

La peine de mort DANS LE MONDE

RÉVOLTES ET RÉVOLUTIONS

Les grandes contestations de l'Histoire

La révolte de Prométhée

Le procès de Dieu

Spartacus : l'esclave révolté.

Délivrer l'humanité des terreurs religieuses : Lucrèce

Épicure : la sagesse comme contestation

La contestation du romantisme

Les géants de 1789

L'ère des Lumières : contestation des humanistes, des libertins, des encyclopédistes

Utopie libertaire et anarchisme métaphysique

Dissidence Résistance Esclavage Réfugiés

De la dissidence

Les camps de travail

Exil et réfugiés

Histoire de l'esclavage

De la torture

La Résistance

 DICTATURES DU XXe SIÈCLE

Le temps des dictatures

Dictature hitlérienne

Staline, le règne de la terreur sur la Russie

La dictature Mussolinienne

Franco et la guerre civile espagnole

Le totalitarisme du Grand Timonier

Le coup d'État des colonels grecs

Les juntes militaires en Amérique du sud dans les années 1970

LE PHÉNOMÈNE GÉNOCIDAIRE

Vingtième siècle : le siècle du génocide

Commentaires sur le phénomène génocidaire

Prévention des génocides

Famines : une forme de génocide

Enfants victimes de génocide

Le viol au service du génocide

Eugénisme et génocide

Génocide nucléaire

Psychologie et psychosociologie du génocide

LES PRINCIPAUX GÉNOCIDES

Le génocide arménien

Génocides en Union soviétique

Le génocide juif

Le génocide cambodgien

Le génocide rwandais

MASSACRES GÉNOCIDAIRES DANS LE MONDE

Massacres génocidaires

Peuples indigènes : victimes de génocide

Le massacre génocidaire des Tsiganes

La destruction des Aborigènes d'Australie et de Tasmanie

Massacres génocidaires amérindiens

La destruction des Indiens d'Amérique du Nord

Massacres génocidaires en Chine

Massacres génocidaires au Tibet

Timor-Oriental : la logique génocidaire de l'Indonésie

Nigéria : conflits génocidaires, le drame biafrais

L'Inde, Bangladesh, Pakistan, violences croisées

Soudan : guerre civile de forme génocidaire. Massacres de masse au Darfour

Nettoyage ethnique et génocide en Bosnie et en Croatie

Documentaires, Films : génocides et massacres génocidaires

AUTEURS ET PENSEURS DE  LA LIBERTÉ

Textes sur la liberté

Citations sur la liberté

ART ET LIBERTES

Guernica : une oeuvre puissante à portée universelle

George Orwell : 1984

Metropolis : un film d'un intérêt universel

La liberté en poésie

DROITS DES ANIMAUX

Déclaration universelle des droits des animaux

ACTIONS ET ASSOCIATIONS

(Les liens en lettres capitales de cette couleur,  sur cette page d' ACCUEIL correspondent à des portails internes)

 © Copyright 2010 " Planète Libertés".

Tous droits réservés

Contact

  © Planète Libertés

Louis Lecoin : pour une loi sur l’objection de conscience


 

En 1997 la France s’engage vers la constitution d’une armée de métier et met fin ainsi au service militaire. Si durant les dernières années de son existence ce temps consacré à la patrie était devenu moins contraignant et pouvait être effectué dans le civil, -son nom officiel d’ailleurs depuis 1965 était service national obligatoire- il a été un temps où les jeunes hommes ne pouvaient éviter l’incorporation dans l’armée et l’apprentissage du métier de soldat.

Les déserteurs et insoumis étaient très mal considérés et punis de longues années d’emprisonnement -cinq ans étaient un minimum. Rien ne pouvait justifier aux yeux des représentants de l’ordre et de la loi que l’on refuse ce passage sous les drapeaux. Toute opposition au port d’armes, à l’exécution sans état d’âme de l’ordre de s’en servir, toute réflexion sur le bien fondé de la guerre ou des interventions militaires étaient prohibées. Il a fallu le combat acharné d’un vieux monsieur pour que la France reconnaisse enfin en 1963 l’objection de conscience.
 


Nous sommes le 1er juin 1962. A 74 ans Louis Lecoin, anarchiste, militant antimilitariste depuis sa jeunesse, débute une grève de la faim pour arracher au gouvernement du Général de Gaulle l’inscription dans la loi du statut d’objecteur de conscience. Ce combat, il l’a commencé en 1958, soutenu entre autres par Albert Camus, l’abbé Pierre, Jean Giono... les paroles données n’ont jamais été suivies d’actes. Cet état de fait l’exaspère mais ne le décourage pas. La justesse de son combat légitime à ses yeux l’engagement de ce bras de fer avec le pouvoir. Louis Lecoin met sa vie dans la balance.

Voici ce qu’il écrit à ses amis pour les informer de sa décision : “[...] ayant épuisé tous les autres moyens d’obtenir dans ce pays, après de vaines promesses prodiguées en haut lieu, la reconnaissance de l’objection de conscience [...] j’ai pris la décision irrévocable, je dis bien irrévocable, de mettre ma personne en jeu [...]”

Cette fois-ci Louis Lecoin ne se contente pas de promesses, il n’accepte les soins médicaux que lorsqu’il a connaissance de la déclaration de M. Pompidou, premier ministre, que le statut sera adopté par le conseil des ministres début juillet et voté à la session parlementaire. La grève aura duré trois semaines, ses soutiens auront été en s’amplifiant.

Il en sort dans un état de faiblesse extrême, mais victorieux. Pourtant, le sujet reste sensible - la guerre d’Algérie est terminée depuis peu - et ministres et représentants nationaux ne s’accorderont sur un texte qu’un an et demi plus tard, en décembre 1963. Les derniers prisonniers pour insoumission ne seront libérés qu’à cette date...
 

Biographie de Louis Lecoin

L’essentiel de la biographie de Louis Lecoin en quelques dates



Louis Lecoin arrache le statut des objecteurs - 1962
Récit de son compagnon de combat Nicolas Faucier,

Louis Lecoin : le cours d'une vie bien remplie.

Lettre de Louis Lecoin au président de Gaulle le 28 mai 1962 pour expliquer la grève de la faim

Louis Lecoin et la " grande guerre " : déclaration au conseil de guerre 1917

Texte de Louis Lecoin sur le syndicalisme (octobre 1948)

La petite histoire de l'objection de conscience

Défense de l’objection de conscience, article de la Revue anarchiste de janvier 1930

Les objecteurs de conscience d’une décennie à l’autre (1963-1975)

Historique du service militaire

Retour "Aux actes exemplaires"